WADR on Twitter

Follow us

Recherche dans les archives

Côte d'Ivoire: difficile justice pour les victimes et les vaincus

Difficile justice pour les victimesDifficile justice pour les victimes
Mai 4, 2012

Trouver justice pour les victimes de la meurtrière crise post-électorale (2010-2011) en Côte d'Ivoire semble être une chose quasi impossible, poussant trois organisations de défense des Droits de l'Homme à se constituer partie civile devant les tribunaux.

Elles veulent ainsi soutenir devant la justice 75 victimes de la crise postélectorale. Mais aussi partager certaines informations dont elles disposent.

Cette annonce intervient alors que la réconciliation entre ivoirien se heurtent à l'insécurité persistante dans le pays accentuée par un sentiment d'impunité selon les Elders, le groupe des sages composé de Desmond Tutu, Kofi Annan, Mary Robison, etc.

La réconciliation "ne sera envisageable qu`en mettant un terme (au sentiment) d`impunité", insistent-ils, réclamant "un système judiciaire juste et équitable" pour conjurer toute idée de "justice des vainqueurs".

"Il ne pourra pas y avoir de paix en Côte d`Ivoire si les Ivoiriens n`ont pas confiance en la justice de leur pays", a averti un autre membre des Elders, l`ex-Haut commissaire aux droits de l`Homme de l`ONU Mary Robinson.

Née du refus de l`ex-président Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à l`élection de novembre 2010, la crise de décembre 2010-avril 2011 s`est achevée par deux semaines de guerre et a fait quelque 3.000 morts, épilogue d`une décennie de tourmente.


Tell a Friend

Commentaires

Plus d' informations dans cette rubrique