WADR on Twitter

Follow us

Recherche dans les archives

Cape Town: à la recherche de solutions pour protéger l'Afrique

Open Forum logo, George SorosOpen Forum logo, George Soros
Mai 24, 2012

600 activistes, universitaires, décideurs, hommes d'affaires et artistes africains se rencontrent à Cape Town, en Afrique du Sud pour réfléchir sur les frontières à fixer pour protéger l'Afrique alors que le contient est devenue la destination préférée pour les investisseurs étrangers.

Sous le thème: "Argent, Pouvoir et Sexe : le paradoxe de croissance inégale", les organisateurs ont indiqué que le forum jette un regard critique sur les facteurs de changement sur le continent et comment ils influencent la démocratie africaine, le développement, des droits de l'homme et les politiques de gouvernance au cours de la prochaine décennie.

"Au moment où l'Afrique se présente comme une nouvelle frontière à franchir pour les investisseurs étrangers, une alternative pour ceux qui cherchent à nourrir leurs populations en forte croissance et le meilleur espoir pour atténuer les effets du changement climatique, la question que nous nous posons est : qu’est-ce que les africains vont épargner des achats ?," se sont interrogés les organisateurs dans une déclaration à l’ouverture du forum.

 Intitulé Open Forum 2012, le forum est co-organisé par quatre fondations Africaines membres de l'Open Society Foundation (OSF) du philanthrope américain George Soros.

 La rencontre qui prend fin ce jeudi analyse également les rôles de l'Inde, du Brésil et de la Chine comme les moteurs de croissance économique sur le continent et aussi comme des acteurs de plus en plus importants dans les affaires politiques et sociales des pays africains.

Ecrit par Peter Khaler, envoyé spécial à Cape Town, traduit de l'anglais par Willy Sow


Tell a Friend

Commentaires

Plus d' informations dans cette rubrique