WADR on Twitter

Follow us

Recherche dans les archives

Profanation des Saints: Bamako en colère, la CPI menace

Juli 2, 2012

La profanation et la destruction des mausolées des saints musulmans se sont poursuivies dimanche à Tombouctou suscitant indignation et colère à Bamako. Mais les islamistes d'Ansar Dine se rendent ainsi passibles de poursuites de crime de guerre selon la Cour Pénale Internationale (CPI).

Des islamistes d’Ansar Dine, ont entrepris depuis Samedi, la destruction de mausolées de saints musulmans à Tombouctou (Ville des 333 saints), la destruction s’est poursuivie hier dimanche encore en dépit du tollé que provoquent ces démolitions.

A Bamako, capitale malienne, les populations ont condamnées unanimement ces actes de démolitions (écouter reportage sonore)

La CPI menace les islamistes

La procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a déclaré dimanche que la destruction en cours de mausolées par les islamistes qui contrôlent la ville de Tombouctou (nord du Mali), était "un crime de guerre" passible de poursuites de la CPI.

"Mon message à ceux qui sont impliqués dans cet acte criminel est clair:arrêtez la destruction de biens religieux maintenant. C`est un crime de guerre pour lequel mes services sont pleinement autorisés à enquêter", a déclaré Mme Bensouda selon l'Agence France Presse.

"Mes services suivent de très près les évènements au Mali et n'hésiteront  pas à prendre les mesures appropriées si les informations recueillies indiquent qu`un crime a été commis, quel qu`en soit l`auteur", a-t-elle ajouté.

Les islamistes du groupe armé islamiste Ansar Dine (Défenseurs de l`islam), qui occupent et contrôlent la ville depuis trois mois, ont entrepris depuis
samedi la destruction des mausolées des saints musulmans de Tombouctou, démolitions qui ont été poursuivies dimanche.


Tell a Friend

Commentaires

Plus d' informations dans cette rubrique